Les Résidences

Les Résidences au Théâtre Isle 80

Saison 2013-2014

LOGO Isle80

Cie Acte9/Les Octobres

Logo Cie Acte9 Les Octobres

« Io Nabucco »

de Patrick Gorasny 

 

 

« La substance noire »

Du 9 septembre 2013 au 8 Mars 2014

LaSubstanceNoireVisuel

En silence. La substance noire se déverse sur les doigts du modèle. Elle s’imprègne à sa peau.

S’infiltre par ses pores. Son sang devient une marée gluante. Ses mains frissonnent, ses membres tressaillent.

Un sursaut envahit son corps. Tout se fige. Le modèle s’immobilise, tel un roc de pierre, une statue.

Dans cet instant arrêté qui peut durer des heures, la peintre se révèle.

Elle entame une danse sur sa feuille, un ballet effréné.

Atteindra t-elle son dessein ultime, s’emparer de cette beauté et la saisir sur le papier ?

la peintre reprend vie. Son crayon s’éveille et entame une danse sur le papier. La mine tourne,

avance à tâtons, accélère son mouvement. Les traits, les formes, les rondeurs et les angles se

chevauchent et s’éloignent. L’ombre s’insère. La muse devient lumière.

Cette pièce peint des corps. 2 corps de femme et un corps d’homme.

parcoure la silhouette. A tâtons, la mine découvre ses formes.

Elle trace avec délicatesse ses rondeurs et ses angles.

Elle effleure les ombres. Pour la mettre en lumière.

A l’heure ou tout est silencieux, le corps parle. Il s’exprime.

Il peint. 3 corps s’effleurent, se percutent, se font échos.

2 corps de femme et un corps d’homme. Dans l’éclairage d’une lampe humaine.

Mais que se passe s’il quand ces corps se font happés par une substance noire, s’enlisent dans du mazout ?

Que se passe t’il quand un corps se donne à l’art ?

Lorsque tout est silence, le corps s’exprime. Il nous raconte son histoire.

Un femme lampe. Qui éclaire.

Une peintre. Qui dessine.

Une prostituée. Qui pose.

Un client. Qui marche.

Elle enlise les corps. Elle les brutalises.

Épaisse, gluante, noire, lorsqu’elle vient se poser sur la peau,

La substance noire enlise, happe. Elle est gluante, noire, épaisse. Elle se déverse sur les corps.

Elle les brutalise. Elles les change en statue.

LaSubstenceNoireVisuel2

L’association Les souffleurs d’étoiles vous présente

sa première création muette :

 

En silence.

La substance noire se déverse sur les doigts du modèle.

Elle imprègne sa peau. S’infiltre par ses pores.

Son sang devient une marée gluante.

Ses mains frissonnent, ses membres tressaillent.

Un sursaut envahit son corps. Tout se fige.

Le modèle s’immobilise, tel un roc de pierre, une statue.

 

Une œuvre transversale, où les corps s’expriment.

Ils se percutent, s’éloignent, se font échos,

et nous dévoile la femme par leurs mouvements.

 

Mise en scène-dramaturgie, Alice Lefebvre

La peintre : Eve Coltat

La prostituée : Sarah Ballestra

Le client : Timothé Lamy

La femme-lampe : Julie Larouer

Régie, Fabien Colin

LOGO Isle80

La Cie Tamburo,

Alain Bressand et la conteuse Kala Neza

LogoCompagnieTamburo

« UKWEZI Femme Lune »

UkweziVisuel

Du 30 septembre au 4 Octobre 2013

Pour enfants à partir de 4 ans – Durée : 45 mn

 Au pays des mille collines, sous les étoiles,

conteuse et musicien tissent leur histoire…

Ce spectacle est né de la rencontre de Kala et d’Alain, de leur désir de partager leurs univers artistiques.

Cet échange est au cœur de cette création originale, qui évoque l’Afrique natale de Kala,

terre d’apprentissage d’Alain, et sa dimension spirituelle, la puissance de sa nature…

Conte, jeu théâtral, danse, musique, chant, se mêlent et se répondent pour transmettre les images, les sensations, les émotions du récit.

Il s’agit d’un récit d’origine traditionnel, qui conte la création de la Lune.

C’est la quête d’Ukwezi (« lune » en rwandais), pure jeune fille choisie par le féticheur.

Passant les épreuves de la forêt, elle va à la rencontre du génie des eaux, avec qui elle engendre la Lune.

Depuis ce jour, celle-ci protège les humains des forces de la nuit…

Ce récit, à forte dimension symbolique, nous apprend à dominer nos peurs pour grandir et partager notre lumière.

Le spectacle nous plonge d’abord au cœur d’un village d’Afrique Centrale, sa vie quotidienne, ses croyances et ses cérémonies magiques;

le public devient le chœur des villageois. Puis le voyage d’Ukwezi, chanté, dansé, nous entraîne de la forêt sauvage vers des univers fantastiques,

jusqu’au final tout en poésie sonore et visuelle…

Au fil du spectacle la conteuse nous transmet le récit par la parole, le mime, la danse et le chant.

Les multiples percussions, les chants nous font entendre l’Afrique et l’écho de Mondes mystérieux.

Des temps de grande intensité alternent avec des plages de poésie, le rire avec l’émotion,

la parole avec la chorégraphie, la musique avec le silence…

Avec :

KALA NEZA : conte, danse, chant.

ALAIN BRESSAND-PICHETTO : percussions (tambours Ingoma et Lunga, balafon, sanza, gongs,

cloches, bols et tubes résonnants, grenailles, appeaux, effets…), chant.

LOGO Isle80

 

 

La Cie Jeux de Mains, Jeux de Vilains

logojeuxdemains

« L’enfant d’éléphant et autres histoires de métamorphoses.« 

Du 16 au 22 décembre 2013

Du 27 janvier au 1er Février 2014

Metamorphoses 10 roi grnouille2

Lectures théâtralisées marionnettiques, tout public à partir de 6 ans.

Le roi grenouille des frères Grimm, L’enfant d’éléphant de Rudyard Kipling et Le prince Miaou, conte populaire indonésien.

Durée indicative 40 minutes

Metamorphoses 2 enfant d'éléphant 3

En guise d’introduction 

Pourquoi l’éléphant a-t-il une trompe ? Qui a tiré le chat par la queue ?

Et comment la princesse a-t-elle rencontré la grenouille ? Ou encore, qu’est-ce que le crocodile mange pour dîner ?

Pour le savoir, « va sur les rives du grand fleuve Limpopo. Il est comme de l’huile, gris-vert, et tout bordé d’arbres à fièvre. Cherche là ! ».

L’enfant d’éléphant est sans cesse fessé pour son insatiable curiosité.

L’insouciante princesse est contrainte d’obéir à la visqueuse grenouille à cause d’une promesse faite à la légère.

La reine est bannie du royaume pour avoir donné naissance à un fils-chat. Il faut que ça change…

Voici donc trois histoires de métamorphoses, mises en lectures théâtralisée et marionnettique, pour jouer avec les apparences…

 Metamorphoses 6 Prince Miaou 2

A l’origine de ce travail, le Conseil Général du Vaucluse nous a passé commande

de trois interventions de 10 à 20 minutes chacune sur le thème de la métamorphose.

Très vite, l’envie de reprendre ces petites formes pour un faire un spectacle s’est immiscée dans nos têtes.

La création aura lieu en décembre et janvier au théâtre Isle 80 en Avignon et aux ateliers Lorette à Marseille. 

Mise en scène collective

Avec Marion Lalauze et Emilie Martinez

Assistant à la mise en scène : Florian Martinet

Lumières : Yann Marçay

avec le soutien du Théâtre du Têtard à Marseille Théâtre Isle 80 à Avignon

Ce spectacle a reçu une subvention du Conseil Général du Vaucluse, dans le cadre des Rencontres Départementales de Lecture à Voix Haute.

logojeuxdemains

Jouer à cache-cache avec le public

Accompagner les auteurs des Lectures en Présences

Ce qui nous intéresse dans le théâtre de marionnette :

créer un lien entre le public et les acteurs-manipulateurs, tout en jouant à faire oublier ces derniers.

Pour se faire, nous utilisons le vecteur de la marionnette, dont le terrain d’action est le détour, c’est-à-dire la mise à distance.

Ce n’est qu’une fois le code mis en place, et accepté par tous, que nous pouvons nous amuser à le rompre,

pour mieux le renouveler, en s’immisçant au premier plan, réaffirmant ainsi notre complicité avec les spectateurs.

Nous ne partons pas du principe que les spectateurs entreront dans ce jeu. A nous de les y prendre… pour mieux les piéger.

De son adhésion viendront la poésie et l’émotion, d’autant plus fortes qu’elles ne lui auront pas été imposées,

puisque il les aura créées avec nous, en fonction de son histoire et de sa sensibilité.

LOGO Isle80

 

 

 

Publicités