la p’tite histoire

Le théâtre Isle80 a ouvert ses portes en mars 2009 autour d’un projet associatif et culturel.

Avant , avant il y avait déjà eu les trois pilats où Pascal Papini regroupait les jeunes comédiens du conservatoire pour s’essayer…

Les fantômes du théâtre nous attendaient…

Isle 80 parce que c’est gravé sur notre façade ,l’ isle 80 c’est une isle entre des sorguettes, Avignon en était constitué au moyen âge et encore maintenant  même si cela est moins visible  mais une isle , pour abriter une compagnie et bientôt plusieurs et y effectuer un travail souterrain d’abord de création avant de passer à la lumière

un lieu de travail,  il abrite  une compagnie qui y demeure : la compagnie « acte 9/ Les Octobres »avec laquelle il bâtit son projet artistique , puis il accueille en résidence  plusieurs compagnies, qui présentent ensuite leur création, en premier la compagnie « jeux de mains, jeux de vilains » avec laquelle il met en place une collaboration régulière. (dès 2009).

En 2009, il abrite un collectif de musiciens qui autour d’Alexandre Roure et de Luis Pousa fait vivre de magnifiques soirées d’impro. Les murs d’Isle 80 en vibrent, à nouveau car savez vous que dans nos murs Ferré du temps du Chat Pitre, mémorable resto spécialiste de l’andouillette sous la férule de Christian Bézol, curé défroqué et cuistot, venait chanter après avoir joué au Chêne Noir.

La recherche de ces compagnies  vers des langages qui parlent à différents niveaux (intellectuel, symbolique, émotionnel), et vers des formes théâtrales qui engagent et le comédien et le spectateur ; et enfin vers des formes de spectacles qui croisent les arts et les créateurs font partie intégrante du projet du théâtre.

La compagnie Résonance(s) théâtre en 2010 devient aussi un partenaire du théâtre en particulier par des propositions de lectures autour d’un auteur puis avec une coréalisation avec Acte 9 et puis kala avac laquelle se nouent plusieurs projets..;

D’autres partenaires réguliers: Dizzylez pour le slam, pour les contes l’association Romarine et Tout Ouïe, ainsi que la compagnie Kamel Guennoun permettent d’enrichir les propositions du théâtre  et d’inventer des croisements artistiques.

On pourrait encore citer la compagnie A Morel , qui y installe des lectures, Lucia Pozzi avec arte in scena, » l’appel d’art » pour la poésie ;

Avec la compagnie « Chantier Public », c’est un véritable partenariat qui voit le jour dès 2015.

Enfin le Théâtre dès 2010 participe au collectif Festo Pitcho et au souffle des mots , nouant ainsi des collaborations avec d’autres théâtres.

Mais surtout toute l’année, le théâtre est occupé par des compagnies qui pendant 15 jours , parfois plus, créent ou peaufinent leur spectacle pour les livrer au regard du public soit lors d’un festival soit lors d’une sortie de résidence.

Enfin, plusieurs personnes organisées en collectif, proposent leur temps, leur idée, leur bonne humeur pour faire vivre cette aventure