les résidences

CET AUTOMNE 2016: (scroller pout tout lire)

PALOMAR, CIE pensée visible / création 2016

Capture d’écran 2016-09-22 à 21.31.18.png

Sortie de résidence: samedi 1er octobre à 20h20 & dimanche 2 octobre à 18h30

Trois petites formes intimistes de théâtre de papier

« Palomar » est un spectacle de théâtre de papier d’après le livre homonyme de Italo Calvino.
Comprendre soi-même et le monde, voilà le chemin entrepris par Palomar qui coïncide parfaitement avec le but vers lequel tend ce projet. Palomar, et son sens aigu de l’observation, est seul face à ce défi.  
 « Un homme se met en marche pour atteindre, pas a pas la sagesse. Il n’est pas encore arrivé. » et « Après une série de mésaventures qui ne méritent pas d’être évoquées, monsieur Palomar avait décidé que son activité principale serait de regarder les choses du dehors. »
Nous avons choisi de travailler sur “Le sein nu”, “Le gorille albinos” et “L’univers comme miroir” en nous appuyant sur la structure que Calvino donne à son livre.

Spectacle de théâtre papier pour 30 Adultes ou adolescents
Durée totale environ 50 minutes
Ou trois petites formes de 15, 13, et 17 minutes
Contact : penseevisible@gmail.com

Production : Fattore K, Association Pagaille, Compagnie Pensée Visible                             Avec le soutien de L’Espace Périphérique (Mairie de Paris – Parc de la Villette) / Théâtre aux mains nues – Paris / Association Arcades et Cie – Paris / Théâtre Isle 80 – Avignon

Mise en scène: Raquel Silva
Dessins et scénographie: Alessandra Solimene
Musique et dessin du son: Daniela Cattivelli
Lumières: Marco Giusti
Regard extérieur: Elisabetta Scarin
Manipulation et interprétation: Alessandra Solimene  et Raquel Silva
Construction du théâtre: Alek Favaretto
Construction: Alessandra Solimene e Raquel Silva



Comment pourraient-ils faire? Collectif Napen

comment-pourraient-2

Sortie de résidence : vendredi 28 octobre à 20h30

« Comment pourraient-ils faire ? » Cette question, Glaucon la pose à Socrate dans La République de Platon à propos des hommes enchainés dans la Caverne. De toute leur vie ils ne percevront que des ombres.
Chez Socrate un individu se détache du groupe, se libère de ses liens et sort de la Caverne. Il devient unique, celui qui sait ce que les autre ignorent. Il peut passer pour un sage ou un fou. Ce statut lui offre un pouvoir sur l’ensemble des autres individus. C’est l’histoire de cette singularité que l’on retrouvera dans le spectacle.
L’équivalent contemporain de ce philosophe antique serait, selon nous, le scientifique : ce qu’il dit, que ce soit vrai ou non, a des conséquences pour tous.
Pour montrer cela en scène, nous procédons par collage. Des tableaux, juxtaposés, racontent l’histoire du pouvoir scientifique. D’abord balbutiant, condamné par des dogmes religieux, il gagne en assurance et en puissance jusqu’à toucher toutes les strates de la société et influencer tout un chacun. Ces scènes sont toutes des réécritures. Réécriture de faits divers, de récits, d’allégories mais aussi de nos propres textes retravaillés collectivement. Les matériaux utilisés sont aussi bien fictionnels que réels et sélectionnés sans période délimitée. Collage, cadavres exquis, téléphones arabes ont peu à peu télescopés ces univers en une série de scènes qui s’interrogent les unes les autres.
Sans jugement, sans didactisme et avec humour, nous voulons montrer comment le pouvoir de certains à grandit au fil des avancées scientifiques et laissé planer le doute sur l’issu collective de tout cela…

Tout public à partir de 12 ans.Durée: 50 min



La Loge du Rêve

Capture d’écran 2016-09-22 à 21.35.58.png

Conte Musical Fantastique

sortie de résidence:  le 13 Novembre à 17H30

Mise en Scène Kala Neza. Écrit et interprété par Coralie Montalbano.

Il était une fois un voyageur et une voix de la nuit des Temps…Le parcours d’un voyageur dont l’histoire débute avec celle de la Création, une autre histoire des origines …Un conte fantastique suggérant des clés pour ouvrir l’espace et le temps  du Rêve, auquel invitent  les chants.

L’Invention de nouveaux sons et textures de son avec la voix, des chants inspirés par la nature, par la diversité des chants de toutes les traditions, un langage magique poussent les limites de la création,  évoquent les possibilités que nous renfermons et qui ne demandent qu’à voir le jour pour embellir la vie…

Tout public à partir de 8 ans.



Dis , elle tombera quand ?  Compagnie le Jardin d’Alice

dis-elle-image

Théâtre de papier et marionnettes pour les enfants à partir d’1 an.

Sortie de résidence : samedi 26 Novembre à 11H

Une petite feuille tout en haut d’un arbre…un petit renard tout en bas ….Il veut la feuille, son père lui dit d’attendre. Les saisons passent…Que se passera-t-il  quand elle va tomber ? »Attends! » est un des premiers mots entendus  par l’enfant et un des plus répétés par les parents. L’attente ! Quoi de plus difficile pour l’enfant !

La poésie de cette histoire est  portée par l’univers des chants et  des marionnettes ; le théâtre de papier crée l’intimité  propice à l’attention des petit

La Compagnie le Jardin d’Alice est le berceau de spectacles de théâtre, de contes et de musique, proposés à de très jeunes enfants depuis 2001.

Conception et interprétation : Sylvie Prabel Quoirin et Elysabeth Meunier                Conception marionnettes : Marion Pirault                                                                                    Décor : Alice Quoirin                                                                                                                          Création musicale : Elysabeth Meunier




Deux pas vers les étoiles

de Jean-Rock Gaudreault dramaturge québécois

sortie de résidence le 7 janvier.

Mise en scène de Stephen Pisani. Avec Maxime Norin (Junior) et Coralie Jayne (Cornélia)

Création lumières : François Alapetite”

Cornélia et Junior sont-ils amoureux ? C’est en tout cas ce que la « rumeur » raconte dans leur école. Mais qui a bien pu lancer pareille ineptie ? Et quelle solution trouver pour mettre fin à ce mensonge ?

D’autant qu’ils sont – du moins c’est ce qu’ils disent – bien au-dessus de tout cela. Elle, qui aujourd’hui a l’impression de ne compter pour personne, veut être une journaliste belle et aimée. Lui qui veut en finir avec la sévérité de son père, ne rêve que d’une chose: être astronaute et aller dans les étoiles.

Le soir même de cet aveu, Cornélia vient assister à l’évasion secrète de Junior et l’accompagne jusqu’au train qui doit l’emmener jusqu’à la base de la Nasa, à Houston. Mais faire une fugue n’est pas aussi facile qu’il le croyait. Heureusement, Cornélia est là pour l’accompagner dans son périple, qui le ramènera finalement à la maison, et les fera grandir tous deux.

résidence à Isle80 du 22 au 26 août et normalement une autre est prévue du 2 au 7 janvier 2017 & à l’ Auditorium du Thor qui va avoir lieu entre le 5 et le 10 septembre.

avec le soutien du Théâtre Isle80 et d’Arts Vivants en Vaucluse – Auditorium Jean Moulin



Peau d’âme

peau d'Ame _01

 Cie Chantier Public

Résidence septembre 2015

Une contrée gelée, une danse à la lueur de la lune, un chasseur aux aguets, fil d’une histoire tendue sur une peau de phoque.Cette légende d’un temps où les paroles se figeaient en l’air, vous parle, vous chante, une rencontre entre monde marin et terrestre, entre corps et âme.

Une création de la compagnie Chantier Public

Spectacle tout public dès 5ans

Inspiré librement du conte Peau d’âme, peau de phoque, de Clarissa Pinkola Estés.

Durée : 40min environ

Avec Elysabeth Meunier, Cynthia Jung et Alice-Maia Lefebvre.

Création marionnette : Anaïs Plasse

Création musicale, ombre chinoise : Elysabeth Meunier, Cynthia Jung, Alice-Maia Lefebvre

Création décors : Repy



 Le pont de l’Arcane.

Théâtre d’ombre. Jeune public. Tout  public à partir de 3 ans. 40 min.
« Il était une fois, une grande ville entourée d’un grand mur où tout était parfait.  La seule curiosité de la ville était le pont de l’Arcane.Il s’agit d’ une construction très spéciale, parce que c’est un pont qui n’est construit qu’à moitié. Personne dans la ville ne sait pourquoi, mais c’est ainsi, un pont incomplet qui se termine au milieu de la rivière, sans jamais atteindre l’autre côté, l’île du Mat. Pourtant, il existe un homme qui affirme que le pont est bien fait, et que l’on peut en l’empruntant, arriver jusqu’à l’île.
Cet homme, c’est Charles. Les gens de la ville disent que Charles est fou et qu’il vaut mieux ne pas écouter ses théories. Mais nous, nous savons que Charles n’est pas aussi fou qu’il en a l’air et qu’il a vraiment pu traverser le pont. Pour savoir comment? Il faut connaitre son histoire.. et c’est cette histoire que nous allons vous raconter.»
Le Projet Arcane, avec Santiago Rado et Marie Darodes

« L’art du mime » par Santiago Rado

« Architecture sonore » par Marie Darodes

Georgette, résistante à 17 ans

Georgette (2)-1

Collectif  l’Isba ARLES

Interprètes: Catherine Krajewski, Jean-François Veran, et François De Bortoli au son

Résidence  du 16 au 18 septembre et du 24 au 28 novembre 2015

Une lecture musicale du témoignage de Georgette Meliani, résistante arlésienne 

Issu des collections de l’Association pour le musée de la Résistance et de la Déportation en pays d’Arles, cet entretien de Georgette Méliani nous plonge en plein coeur de l’Histoire, nous fait connaître Arles entre 1939 et 1945 et découvrir une toute jeune femme, véritable insoumise.

Création collectif L’Isba, en partenariat avec le service Culturel de la Ville d’Arles, et le Musée de la Résistance et de la Déportation en pays d’Arles

&

Les veufs de louis Calaferte

Collectif  l’Isba et Alliage théâtre

Mise en scène : José Renault

Interprètes: Catherine Krajewski, Henri Payet, et Jean-François Véran à l’accordéon

Lumières Fredéric Gibier et Sons François De Bortoli

Les Veufs, c’est un énorme éclat de Vivre. Un hymne à l’amour et aux lendemains qui chantent. Quel plus bel endroit qu’un cimetière au milieu des chers disparus, pour reconquérir sa vie! C’est dans le regard de cet inconnu croisé au coin d’une tombe, au contact de sa voix, ses gestes, ses dits et non-dits, qu’un nouveau frémissement de vie se dessine. Ne parlons pas encore d’aimer, mais simplement de dialoguer à nouveau …

Production : Cie Alliage Théâtre et collectif L’Isba, co-production MJC Calonne de Sedan et théâtre Isle 80 d’Avignon. Le collectif L’Isba est subventionné par la Ville d’Arles, et le conseil Départemental des Bouches-du-Rhône La compagnie Alliage théâtre est conventionnée par la Région Champagne Ardennes et subventionnée par la DRAC Champagne-Ardenne, et la Ville de Reims



Noir c’est Noir

Vampyr Trio

par Vampyr trio

Résidence 9 au 13 octobre 2015

Musiciens :   Michel Corradi : Accordéon / Claude Attia : Batterie et Stefano Fogher : Bassello, boucles

« Nouveau ciné-concert ! Trois musiciens improvisent en interaction avec des courts ou longs métrages insolites et inventifs.

Un spectacle original avec des univers sonores et visuels poétiques, oniriques et parfois frissonnants, mais chargés d’humour.

Le public est transporté au coeur de l’image grâce à une musique de l’instant.

Le trio a l’exigence de jouer pour servir des chefs-d’oeuvres cinématographiques d’hier (mythiques comme les films de Dreyer) et des films d’animation actuels singuliers (Este Corto Frances, Charlie Mars…).
Un spectacle destiné au public à partir de 10 ans. »

Contact : Claude Attia 06 89 30 74 90         http://www.vampyrtrio.eklablog.com/



Tête de bois Ou Les aventures du terrible pantin Pinocchio qui devint un petit homme!

tête de bois

Résidence 9 au 23 octobre 2015

Interprétation,chant:René Sette!

Adaptation,mise en scène:Bruno Deleu!

Assistanat:Pascale Ripert!

Scénographie, accessoires: Christophe Brot!

Masque:Nicolas Raccah!

Création lumière et régie:Débora Marchand!

Seul en scène dans un espace qui évoque celui d’une cellule, un homme construit des caisses en bois, comme quelqu’un qui effectuerait une punition.Il rêve,chante, et peu à peu de ses mains nait un pantin, naïf autoportrait.Cet homme est bien Pinocchio…quelques années plus tard!!

Il joue et dialogue avec sa marionnette puis nous raconte ses aventures, les revit en direct, détourne tous les objets de son habitacle pour évoquer Gepetto, la fée,les animaux… !

Résolument, il tente de se réhabiliter, se donner le beau rôle mais fréquemment un masque apparait sur son visage, et la longueur de son nez le trahit…!

Le récit de ses aventures prend valeur de conte; le parcours de Pinocchio, figure emblématique d’insolence joyeuse et innocente est celui d’une construction et d’une libération.!



Nuits fantastiques

Nuit fantastique2

 Cie résonance (s)

Résidence 25 octobre au 1er novembre 2015

Avec Stephen Pisani, Christophe Vic et Veronika Soboljevski

D’après un choix de textes de Charles Baudelaire, Ernts Theodor Amadeus Hoffmann et Edgar Allan Poe

Devant le succès rencontré l’an dernier, la Compagnie Résonance(s) Théâtre vous convie à trois nouvelles Nuits Fantastiques pour fêter dignement Halloween. 

Venez partager un repas délicieusement étrange dans notre charmante demeure du Théâtre Isle80. Vous y retrouverez votre hôte de maison et conteur d’histoires étonnantes du passé, accompagné de son affreuse femme, à la contrebasse et au violoncelle sans oublier Igor, le majordome. Mais rassurez-vous, vous y serez effroyablement accueillis !

Avec une surprise : le Diable sera avec nous. Alors venez nombreux et Santé Funèbre à tous !



Cabaret incertain

 Cie Acte9 / les octobres

Interprètes : Liliane Lépine, , Evelyne Ponchon, Stephen Pisani, Chantal Raffanel, Célia Turrel.

Résidence novembre et décembre 2015

Ce cabaret est une visite autour de la question « Pourquoi sommes-nous là ? Que venons-nous faire là, dans la lumière ? »
Nous avons voulu travailler autour de l’incertitude, ce soir dans ce lieu entre plusieurs mondes, où nous vous convions dans l’entre deux de ce temps du réveillon…
C’est aussi ça le vertige du théâtre et sa magie, quand flotte ce «  je ne sais quoi… »
Il y aura des petites créations théâtrales, que chacun d’entre nous a pris en charge, avec nos mots, avec des textes d’auteurs, il y aura de la musique, il y aura des chansons….
Il y aura un repas, de quoi partager, de la poésie mais aussi à boire et à manger, des bonnes choses à grignoter…
Ce sera une fête comme il n’en a jamais existé, comme elle n’existera plus jamais.



Métamorphoses, 3 contes

metamorphoses

 Cie jeux de mains, jeux de vilains et Cie Peanuts

En résidence du 2 au 4 décembre 2015

Pourquoi l’éléphant a-t-il une trompe ? Comment les princesses rencontrent-elles les grenouilles ? Et qu’est-ce que le crocodile mange pour dîner ?

Pour le savoir, « va sur les rives du grand fleuve Limpopo. Il est comme de l’huile, gris-vert, et tout bordé d’arbres à fièvre. Cherche là ! ».

Le bon docteur Jekyll n’est plus que l’ombre de lui-même. L’Enfant d’Eléphant est sans cesse fessé pour son insatiable curiosité. L’insouciante princesse est soumise à la visqueuse grenouille à cause d’une promesse faite à la légère.

Trois problèmes sur lesquels il faut faire la lumière, car il faut que ça change.



Courtes pièces pour adultes

il-etait-une-x-01-la-reine-se-fit-tout-ouie

 Cie jeux de mains, jeux de vilains

vec Marion Lalauze et Florian Martinet

Résidence du  9 au 11 novembre

Il était une fois de plus : amusement irrévencieux autour des contes et de leur morale, Cubi : d’après des poèmes de Bernard Dimay, théâtre de comptoir pour un marionnettiste et son cubi, Des bras comme des ailes : ce dernier texte qui a fait partie de la dernière lecture en présence de Michel bellier en Mars 2015 est l’objet de la résidence, toujours autour du langage marionnettique.



Claude Gueux  de Victor Hugo

claude gueux

En résidence du 16 au 22 novembre.

interprète : Pierre Flory, mise en scène Aïni Iften

durée 55 mn / tout public à partir de 14 ans

Ouvrier honnête et travailleur, Claude Gueux est amené un hiver à voler de quoi nourrir sa famille. Il est condamné à 5 ans de prison. Sa détention, l’aura qu’il a naturellement sur les autres prisonniers, son amitié avec Albin mais surtout la haine qu’il suscite chez le directeur de l’atelier nous sont ici racontées. Une haine traduite en harcèlement quotidien, qui conduira le prisonnier pourtant modèle au meurtre.

Plus que le pamphlet contre la peine de mort, c’est l’influence de l’univers carcéral sur la personnalité d’un homme qui a intéressé ici le conteur. Le glissement d’une personnalité jusqu’à la rupture, dont les résonances avec l’actualité rendent au texte de Victor Hugo toute sa modernité



Théâtre   Isle80

18 place des 3 Pilats / Avignon

Réservations et informations : 04 88 07 91 68 / 06 42 69 00 26

Enregistrer

Enregistrer